Carnets 1/6

Je ne peux résister à un beau carnet (je partage cette faiblesse avec une amie qui se reconnaîtra !). C’est ainsi qu’au fil des ans, ma collection de carnets s’enrichit de spécimens tous (à mes yeux) plus beaux les uns que les autres… Un carnet, ce n’est pas seulement des feuilles reliées : on se souvient du lieu et de l’époque où on l’a acheté, de l’usage qu’on lui destinait puis, évidemment, on le trouve trop extraordinaire pour oser griffonner la première page, et il rejoint le grand tiroir à carnets. Je pense en posséder assez pour écrire une dizaine d’années, jour et nuit ! Et cela est sans compter les prochaines tentations…

Cette semaine, j’ai décidé de partager ma collection ! Chaque jour jusqu’à samedi, je vous propose une petite composition spontanée de carnets, où chaque élément a son histoire… Tout cela parce que vous êtes dans mes petits papiers ! 😉

Aujourd’hui lundi, une sélection éclectique… Je me souviens être resté bouche bée plusieurs minutes devant le carnet vert, au haut à gauche de la photo : sa couverture tapissée de soie fait apparaître et disparaître les motifs moirés selon la lumière… C’était à Shanghaï Tang, il y a très longtemps… Les carnets avec une citation en vernis brillant ont été achetés 1 ou 2 euros dans un grand magasin ! Le carnet zèbre a été un support d’apprentissage du tarot divinatoire, le temps d’un été. Quant au carnet bleu et noir, tout en bas, il provient d’une agence de location de photos (c’est un support publicitaire) et il est incroyablement riche en graphismes et photos à l’intérieur… À demain pour une nouvelle page de carnets !

carnets1