Vive les algues !

Si les arbres absorbent le CO2, ils peuvent malheureusement aussi brûler, comme l’actualité nous l’a récemment rappelé. La solution : les culture d’algues, qui semble cumuler les avantages.

Une étude publiée cet été dans la revue Current Biology indique que les algues de type varech et autres macroalgues :

• sont très efficaces pour stocker le carbone 

• ont la capacité de tempérer l’acidification et la désoxygénation des océans

• peuvent être utilisées à la place des engrais chimiques sur les sols agricoles

Ainsi, une culture d’algues sur 3,8 % de la côte ouest des États-Unis neutraliserait l’ensemble des émissions de CO2 de l’agro-industrie de toute la Californie.

Source : Slate / Visuel : pxhere