La Fille de Berlin

L’inassouvissable Madame G. a découvert, au gré de son shopping estival, le nouveau parfum de Serge Lutens : La Fille de Berlin. Qu’est-ce que le divin créateur nous a réservé pour ce  jus rouge et mystérieux ?

Un accord étonnant de rose et géranium, qui est censé être unisexe.  Ce n’est bien sûr pas la première fois qu’un parfum ouvertement à la rose se destine aussi aux hommes (je pense à Hammam Bouquet de Penhaligon’s), mais « La Fille de Berlin » est plutôt destiné, à mon goût, à une femme.

Connaissant Serge Lutens, il ne s’agit évidemment pas d’un parfum à la rose mièvre. La Fille de Berlin a du caractère. C’est une rose piquante et sensuelle, grâce à une note de poivre et de girofle en cœur. Puis, elle s’assagit dans la volupté des muscs blancs et des bois ambrés. Le créateur se serait inspiré de l’expressionnisme allemand pour cette nouvelle composition.

Cette découverte a été l’occasion d’apprendre que Serge Lutens sortait également Santal Majuscule, bien plus sec et moins lacté, à mon sens, que le désormais classique Santal de Mysore.

Et vous, aimez-vous les parfums de Serge Lutens ?

photo copie 2

2 réflexions sur “La Fille de Berlin

  1. J’adore, et ce petit côté unisexe séduit tout le monde dans la famille et permet des échanges infinis ! Merci de citer aussi Penhaligon’s dont certains jus sont une merveille.

    J'aime

    • Haaa ! Penhaligon’s ! Pour ma part, j’étais fan (et je le suis toujours) de Raquet’s Formula et Endymion. Côté Serge Lutens, c’est « Un bois sépia » et « Santal de Mysore »…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s