Circulation différenciée : des effets réels

Après l’épisode de canicule et la mise en place de la circulation différenciée (circulation autorisée uniquement pour les véhicules ayant une vignette Crit’air 0, 1 ou 2), Céline Delysse d’Airparif indique qu’en réduisant les véhicules les plus polluants d’un quart, les émissions contribuant à la pollution à l’ozone sont réduites de moitié.

Airparif rappelle également que les particules fines sont classées « cancérigènes », qu’il existe une relation entre l’exposition à ces particules et le risque de cancer du poumon et que, plus généralement, la pollution de l’air cause de nombreuses maladies, respiratoires et cardiovasculaires.

La circulation différenciée est donc une mesure, certes contraignantes, mais efficace.

Il faut enfin noter que la mairie de Paris interdit désormais en semaine la circulation des voitures ayant une vignette Crit’air 4. Parallèlement, elle met en place des mesures financières :
• remboursement de 33 % du prix d’achat d’un vélo électrique (plafonnée à 400 ou 600 € selon le type) pour les particuliers
• prise en charge de l’abonnement annuel Velib’
• prise en charge du Pass Navigo à hauteur de 400 €
• pour les professionnels, jusqu’à 9 000 € d’aides pour s’équiper en véhicules électriques, à hydrogène ou à GNV.
Le détail des aides et des conditions se trouve ici.

Visuel : pxhere