Cuir de cactus

Le cuir animal vit-il ses dernières heures ? Deux entrepreneurs ont mis au point un cuir végétal à base de cactus, qui semble cocher toutes les cases. Bluffant !

Produire du cuir animal n’est pas sans conséquences

• On compterait plus d’un milliard d’animaux tués par les industries du cuir chaque année. La peau étant le sous-produit le plus rentable de l’industrie de la viande, acheter du cuir contribue à développer l’élevage intensif et les conditions horribles que subissent les animaux pendant toute leur vie et au moment de leur mort. Une grande partie du cuir provient de pays en développement comme l’Inde et la Chine, où les lois de protection des animaux sont inexistantes ou non appliquées.

« Des millions d’animaux meurent au nom de la mode chaque année »
Stella McCartney, créatrice de mode (qui a banni la fourrure et le cuir dans ses collections)

• La fabrication du cuir animal pèse sur l’environnement : d’abord par l’eau consommée par les animaux durant leur développement, puis par les traitements appliqués aux peaux : agents chimiques toxiques pouvant s’infiltrer dans les sols et réserves d’eau, formaldéhyde, dérivés de goudron de houille, cyanure, chrome…

Le cactus à la rescousse !

Desserto est un cuir réalisé à base de cactus : une invention mise au point par deux entrepreneurs mexicains après deux années de recherche. Le cactus présente des avantages intrinsèques :
• Il est disponible à foison au Mexique.
• Il ne nécessite que très peu d’eau pour croître.
• Il n’a besoin d’aucun produit phytosanitaire pour sa culture.

Le nopal, cactus utilisé pour la réalisation du cuir végétal Desserto

Qu’en est-il du résultat ?
• Le cuir obtenu est très soupe, très doux.
• Il possède toutes les spécifications requises par la mode, la maroquinerie, le meuble et l’automobile (les premières utilisations sont des sièges auto, des vêtements et des accessoires), notamment une respirabilité que les cuirs synthétiques (à base de plastique) n’offrent pas.
• Il possède une haute résistance et sa durabilité minimum est de 10 ans.
• Il est réalisé sans produits chimiques et avec des colorants naturels.
• Il est disponible au même prix que le cuir animal.

« Ce cuir est le plus approprié pour une utilisation dans le segment du luxe »
Un expert de Lineapelle (foire du cuir de Milan)

Sources : Peta, Desserto. Visuel : pixabay