Énergies optimistes

Si certains voient l’avenir de l’énergie en noir, Laurence Tubiana, spécialiste de l’énergie, a un tout autre avis.

Dès 2030 (demain !), les énergies éolienne et solaire ainsi que la biomasse, devenues beaucoup plus efficaces et rentables, seront généralisées (la Chine, l’Allemagne, la Suède et la Californie investissent massivement dans ces domaines) et le coût de l’électricité baissera. Les technologies de l’information permettront de contrôler et d’optimiser le chauffage, les appareils ménagers, et feront donc baisser la facture… Entre 800 000 et 1,5 million de véhicules électriques seront en circulation, pour le plus grand bonheur de nos poumons. Dans le même temps, la production électrique issue du nucléaire passera de 75 % à 50 %.

En 2050 (après-demain), on saura mieux stocker l’électricité, les énergies marines seront mieux exploitées et on produira même de l’énergie à partir de bactéries, enzymes et micro algues.

Ces années décisives constitueront une période de transition, au terme de laquelle (à l’horizon 2100), « l’énergie sera propre et illimitée ». Bonne nouvelle !

4eee1440e5

Source : Le Journal du Dimanche, 12 mai 2013
Photo : creative commons flickr.com Hans Christian Mueller