Las Vegas, symbole du gaspillage ?

Édifiée en plein désert de Mojave, la « cité de tous les excès » a de quoi sidérer les adeptes d’une consommation raisonnée. En ligne de mire : l’eau utilisée pour entretenir la cinquantaine de golfs de la région et animer les célèbres fontaines. Mais les apparences sont parfois trompeuses…

Un nouveau programme proposé par Arte, Bonnes nouvelles de la planète, s’intéressait à Las Vegas. On y apprend que des mesures concrètes ont été appliquées depuis de nombreuses années afin de réduire la consommation d’eau de la ville :

• les fontaines utilisent des eaux recyclées et fonctionnent en circuit fermé,
• les 50 golfs ont une gestion raisonnée de l’eau et ne représentent plus que 7 % de la consommation totale de la ville,
• une « patrouille de l’eau » a été créée, pour sensibiliser les habitants aux économies d’eau et, au besoin, les verbaliser (stade ultime, après plusieurs verbalisations : l’eau est tout simplement coupée),
• les habitants sont incités à enlever leur pelouse (grande consommatrice d’eau) devant leurs pavillons, avec une prime de 27 cents par m2 supprimé,
• l’arrosage automatique n’est autorisé que la nuit, et une seule fois par semaine en hiver.

Résultat : alors que la population a fortement augmenté ces 15 dernières années, la consommation d’eau de Las Vegas a été réduite d’un tiers sur la même période.

Source : Arte, Bonnes nouvelles de la planète. Visuel : pixabay.