Le peintre d’éventail

J’achève une très belle lecture : « Le Peintre d’éventail » de Hubert Haddad. Ayant déjà dévalisé les rayons « poésie » des librairies de tout ce qui se rapportait de près ou de loin aux haïkus (ou haïkaï pour les plus puristes), j’étais néanmoins passé à côté de ce beau livre (je parle ici de la couverture).

Lire plus

L’anniversaire de la salade

Je reconnais que c’est ce titre intrigant qui m’a attiré, alors que j’étais au rayon « littérature japonaise » de ma médiathèque… J’ai donc ouvert l’ouvrage de tanka (une autre forme de poésie, moins connue que les haïkus), au hasard (c’est toujours un bon test). Et là, j’ai lu :

Lire plus

Choc poétique

D’abord intrigué par le titre, La grande vie, je lis un extrait de ce petit livre : « Ce qui manque à ce monde, ce n’est pas l’argent. Ce n’est même pas ce qu’on appelle « le sens ». Ce qui manque à ce monde, c’est la rivière des yeux d’enfant, la gaieté des écureuils et des anges ». Me…

Lire plus

Impressions d’automne

Saison romantique et crépusculaire, l’automne commence à étendre son manteau d’or sur nos villes et nos campagnes. À cette occasion, Du Bonheur Dans l’Air change d’habits et lui rend hommage !

Lire plus

L’heure bleue

« C’est une heure incertaine, c’est une heure entre deux Où le ciel n’est pas gris même quand le ciel pleut »* L’Heure bleue est cet instant magique et furtif, entre jour et nuit, qui ravit les poètes et les photographes. Il inspire (Jacques Guerlain a nommé l’un de ses parfums emblématiques « L’Heure Bleue »), il exalte (c’est…

Lire plus

L’anniversaire de la salade

Je reconnais que c’est ce titre intrigant qui m’a attiré, alors que j’étais au rayon « littérature japonaise » de ma médiathèque… J’ai donc ouvert l’ouvrage de tanka (une autre forme de poésie, moins connue que les haïkus), au hasard (c’est toujours un bon test). Et là, j’ai lu : – – – – – Impasse du…

Lire plus

Haïkus de circonstance

Pour fêter cette belle journée, quelques haïkus glanés ici et là… Dans l’eau que je puise scintille le début du printemps (Ringaï) La cueillir quel dommage ! la laisser quel dommage ! Ah ! cette violette (Naojo) Dans le ciel bleu un seul nuage blanc – cerisier en fleur (inconnu) Cerisiers en fleurs – on…

Lire plus

Le Peintre d’éventail

J’achève une très belle lecture : « Le Peintre d’éventail » de Hubert Haddad. Ayant déjà dévalisé les rayons « poésie » des librairies de tout ce qui se rapportait de près ou de loin aux haïkus (ou haïkaï pour les plus puristes), j’étais néanmoins passé à côté de ce beau livre (je parle ici de la couverture). L’histoire…

Lire plus